Sur cette page, je vous explique pourquoi j’ai choisi de mettre en place le prix libre. C’est un mode de rémunération assez peu utilisé, et vous ne savez peut être pas exactement en quoi cela consiste. Je vous donne donc quelques repères ici ! J’espère que cela vous aidera à vous familiariser avec ce fonctionnement et avec ma démarche. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter ou à m’en parler lors d’une sortie.

Pourquoi des prix libres plutôt que des tarifs fixes ?

Trois raisons m’ont poussée à mettre en place le prix libre :

-> Chaque personne paye selon ses moyens. C’est primordial pour moi de proposer des sorties accessibles à tous et à toutes, et ce, quelque soit votre situation financière.

-> C’est un fonctionnement solidaire : certaines personnes donnent plus et d’autres moins. En donnant un petit peu plus, vous compensez les contributions inférieures et vous participez à rendre perenne ce fonctionnement qui permet à tout le monde d’aller randonner !

-> En permettant une rémunération adaptée à votre situation et à mes besoins, le prix libre s’écarte d’une logique purement financière de profit ou de rentabilité. Il place les personnes au cœur de l’échange monétaire.

Une fourchette de prix libres

Le prix libre, dans l’idée c’est chouette. Dans la réalité, vous vous posez peut être des questions telles que : « Combien vais-je donner ? Combien dois-je donner ? Est-ce que c’est assez ? Est-ce que c’est trop ? Combien vont donner les autres ? »

Pour vous aider, je définis toujours des fourchettes de prix libres qui sont indiquées sur la page dédiée à chaque sortie. Pour définir cette fourchette de prix, je considère le temps et l’énergie que j’engage dans les activités que je propose. Cela m’incite à proposer des prix justes qui ne minimisent ni ne surestiment mon implication.

Les fourchettes de prix libres se basent sur :
– le type de sortie
– le temps que je consacre à préparer la sortie
– la durée de la sortie (demi-journée, journée, plusieurs jours)
– les prix pratiqués par des professionnel·le·s en Île-de-France

Pour vous donner une idée…

En 2021, j’ai consacré 47 heures par mois en moyenne à semelles et gamelles.

Dans le détail, une francilienne inédite me demande en moyenne 4h de préparation en amont (création de l’itinéraire et cartographie, recherches sur les lieux traversés, rédaction de l’article sur le site, écriture de mails, gestion des inscriptions, réponses à vos questions, etc.) et une heure après pour vous envoyer les photos et mettre à jour l’article. À cela s’ajoute l’encadrement le jour-J.

Pour une escapade, le temps de préparation est au minimum de 13h et s’est parfois étendu jusqu’à 30h.

À cela s’ajoutent des tâches administratives, la gestion du site, ainsi que diverses réflexions afin d’améliorer semelles et gamelles et élaborer de futurs projets !

Comment déterminer votre contribution ?

Sur la page dédiée à chaque sortie, des fourchettes de prix libres sont indiquées. Ensuite, vous choisissez ce que vous souhaitez ou pouvez donner en fonction de votre situation financière actuelle, de l’expérience que vous avez vécue et de la valeur que vous attribuez à ce moment. Faites-vous confiance, donnez ce qui est juste pour vous. N’hésitez pas à m’en parler si cela est compliqué pour vous.

Bien sûr, votre contribution peut varier d’une sortie à l’autre (parce que vous avez bien aimé ou moins aimé, parce que vous avez pu économiser ce mois-ci ou au contraire parce que vous avez eu des dépenses importantes, etc.). Vous n’avez aucune justification à apporter sur le montant de votre contribution.

Pendant la sortie, je passerai parmi vous avec une pochette dans laquelle vous déposerez votre contribution pour la sortie (souvent pendant le pique-nique).

À quoi sert votre contribution ?

Pour moi, la somme que vous me donnerez est précieuse. Voici à quoi elle me sert.

Dégager un petit revenu pour vivre au quotidien

Actuellement, je n’ai pas de travail fixe et vos contributions constituent une source de revenu non négligeable. La rémunération avec le prix libre est variable selon les mois, et cela peut être inconfortable pour moi. Malgré cela, je souhaite donner une chance à ce mode de fonctionnement basé sur l’échange et la solidarité. Et j’espère avoir une situation plus stable un jour en étant fidèle à ces valeurs !

Pérenniser semelles et gamelles

Ce temps que je libère en n’étant plus salariée, je le consacre à inventer de nouveaux itinéraires, faire des recherches, me documenter sur les lieux traversés, pour vous proposer des sorties toujours plus étonnantes ! De plus, cela me permet de prendre le temps qu’il me faut pour penser et préparer mes futurs projets.

Participer aux frais de fonctionnement

Cela me permet de payer les frais du site (hébergement et nom de domaine), ainsi que d’acheter et d’entretenir le matériel que je loue peu cher lors de certaines randonnées (sac à dos, bâtons, tente, matelas, petits ustensiles, capes de pluie, etc.)